Soutenance de thèse Maxime ESCARGUEL le mercredi 15 novembre 2023 à 13h30

Soutenance de thèse
Salle PSITEC A4.122

Thèse soutenue le mercredi 15 novembre 2023 à 13h30
Lieu : Université de Lille - Campus du Pont de Bois Département de Psychologie - Laboratoire PSITEC Rue du Barreau -
59650 Villeneuve-d'Ascq
Salle : A4.122


Composition du jury :

Mme Nathalie PRZYGODZKI LIONET, Université de Lille, Directrice de thèse
Mme Dominique TROTTIER, Université du Québec en Outaouais, Rapporteure
M. Robert COURTOIS, Université de Tours, Rapporteur
M. Massil BENBOURICHE, université de lille, Co-directeur de thèse
M. Benoit TESTÉ, Université Rennes 2, Examinateur

Résumé :

La coercition sexuelle représente un phénomène sociétal et social d’envergure qui nécessite une meilleure compréhension des mécanismes à l’oeuvre dans ces comportements. Ce travail de thèse a proposé d’étudier l’effet de caractéristiques individuelles et de facteurs situationnels selon une perspective des modèles du traitement de l’information sociale. L’objectif général de cette thèse était d’étudier les effets de l’induction émotionnelle, dont un état d’excitation sexuelle, et de la consigne de régulation émotionnelle d’une part sur la perception de l’intérêt sexuel d’une femme et d’autre part, sur les intentions comportementales d’user de coercition sexuelle. A cet effet, la perspective des modèles du traitement de l’information sociale a été mobilisée comme cadre théorique en matière de coercition sexuelle pour la réalisation des trois études. Les résultats de la première étude ont confirmé le rôle de caractéristiques individuelles en matière de coercition sexuelle et que les déficits de régulation émotionnelle modèrent la relation entre le genre et les antécédents de coercition sexuelle.
Les résultats de la deuxième et de la troisième étude ont confirmé le rôle de l’état émotionnel et de l’adhésion aux "mythes du viol" sur la perception de l’intérêt sexuel d’une femme. L’adhésion à ces croyances conditionne ainsi l’effet de l’état émotionnel sur la perception de l’intérêt sexuel. En matière d’intentions comportementales, les résultats ont souligné l’importance des caractéristiques individuelles. En effet, plus que l’état émotionnel de l’individu, c’est le niveau d’adhésion aux "mythes du viol" qui sous-tend les intentions comportements d’user de coercition sexuelle. L’adhésion à ces croyances influence également l’effet de différentes stratégies de régulation émotionnelle sur les intentions comportementales. Ces résultats participent à appréhender les mécanismes par lesquels l’articulation entre des facteurs situationnels et des caractéristiques individuelles contribue à expliquer la coercition sexuelle selon la perspective du traitement de l’information sociale. Les résultats confirment l’importance des programmes de prévention primaire et secondaire en population générale afin de prévenir la coercition sexuelle au-delà des seules populations judiciarisées.

Mots-clés : Coercition sexuelle,Excitation sexuelle,Régulation émotionnelle,Perception intérêt sexuel,Intentions comportementales,Traitement de l'information sociale

 


X Facebook