Soutenance de thèse de Samantha HOLIN le lundi 05 décembre 2022 à 13h30

Soutenance de thèse

Soutenance prévue le lundi 05 décembre 2022 à 13h30 Salle F0.44 Maison de la Recherche
Lieu :   Université de Lille Domaine universitaire du "Pont de bois" 59653 Villeneuve d'Ascq - bât A


Composition du jury :

Mme Claire VALLAT-AZOUVI, université de Paris 8, Saint denis Rapporteure
M. Jacques LUAUTE, hopital Henry Gabrielle, Rapporteur
Mme Claire JOURDAN, CHU de Montpellier, Examinatrice
M. Yannick COURBOIS, Université de Lille, Examinateur
M. Etienne ALLART, CHRU de Lille, Co-directeur de thèse
Mme Christine MORONI, universite de lille, Directrice de thèse

Résumé :

Ce travail de thèse avait pour objectif général d’étudier le vieillissement des personnes victimes d’un Traumatisme Cranio-Cérébral (TCC) modéré à sévère. L’intérêt a été porté sur les difficultés physiques, sensorielles, cognitives, les douleurs, l’autonomie, la participation sociale et la qualité de vie. Une première étape a consisté en la réalisation d’une revue de la littérature qui a mis en évidence le risque accru de développer une maladie neurodégénérative plusieurs années après avoir été victime d’un TCC. En dehors de ce contexte dégénératif, peu d’études se sont intéressées au vieillissement des personnes Traumatisées Crânienne (TC). Nous avons donc effectué une première étude utilisant la méthodologie DELPHI pour interroger des experts du TCC afin de recueillir les spécificités du vieillissement des personnes TC. Notre attention a ensuite été portée sur la participation sociale comme facteur permettant d’influencer le vieillissement de ces personnes. Cependant, puisqu’il n’existait aucun outil francophone permettant de la mesurer, nous avons normalisé et débuté la validation du questionnaire Participation Assessment With Recombined Tools–Objective (PART-O) en langue française. Ce questionnaire a ensuite été utilisé dans notre dernière étude. Celle-ci a évalué des personnes victimes d’un TCC au moins 10 ans après sa survenue. De plus, nous avons pu comparer les performances de certains participants à deux temps de mesure (T1 : 2 à 5 ans post-TCC ; T2 : au moins 10 ans post-TCC). Ces travaux ont permis d’apporter quelques éléments montrant l’hétérogénéité du vieillissement des personnes TC. Des hypothèses concernant les facteurs influençant leur vieillissement ont ainsi été identifiées correspondant notamment à la qualité de l’environnement matériel et humain, la participation sociale et le niveau socio-culturel. Toutefois, d’autres études seront nécessaires pour confirmer ces facteurs. Ces travaux de recherche soulignent l’intérêt d’une adaptation du suivi des patients afin de favoriser leur qualité de vie et leur bien vieillir à long terme du TCC.


X Facebook