Soutenance de thèse de Hélène RIBEIRO le mercredi 8 décembre 2021 à 13h30

Soutenance de thèse
08 déc. 2021 13:30 - 17:00
A4.122

Soutenance prévue le mercredi 8 décembre 2021 à 13h30 Salle A4.122
Lieu :   Université de Lille Domaine universitaire du "Pont de bois" 59653 Villeneuve d'Ascq - bât A


Composition du jury :

Mr Alain Guerrien, Université de Lille, France (Directeur)

Mme Nathalie Coulon, Université de Lille, France (Co-directrice)

Mme Jeanne Kruck, Université de Toulouse, France (Rapporteure)

Mme Jaqueline Wendland, Université de Paris, France (Rapporteure)

Mme Manel Hanafi, Hôpital des enfants Reine Fabiola, Belgique (Invitée)


Résumé :
Devenir parent est un évènement de vie majeur qui est souvent associé à des sentiments de bonheur mais qui peut aussi engendrer une détresse psychologique. Le contexte dans lequel s’effectue l’ajustement parental est défini par les caractéristiques du parent, de l’enfant et de l’environnement socio-culturel dans lequel le parent vit et qui influe sur son état de santé et son bien-être. Le contexte de la première année est particulièrement marqué par les nombreux défis et ajustements liés au développement et aux besoins spécifiques du jeune enfant. De plus, la naissance d’un enfant atteint d’une maladie chronique complexifie l’ajustement parental et peut générer du stress. Pour mener à bien cet ajustement, il est nécessaire que le parent dispose de ressources sur lesquelles il peut s’appuyer, telles que le soutien social et le sentiment d’efficacité parentale (SEP). Ce travail de thèse comporte quatre études. La première étude permet de valider une adaptation française de la Karitane parenting confidence scale (KPCS) qui mesure le SEP auprès de parents d’enfants âgés de moins d’un an. La deuxième étude présente une recension de la littérature portant sur le lien entre le SEP et le bien-être psychologique des parents. La troisième étude met en évidence l’effet de médiation du SEP sur la relation entre le soutien social et le bien-être psychologique des parents. Enfin, la quatrième étude propose une théorisation enracinée rendant compte de l’ajustement parental précoce dans le cas d’une maladie abdomino-thoracique rare chez l’enfant. Les résultats mettent évidence la nécessité de prendre en compte les caractéristiques du contexte dans lequel les parents doivent s’ajuster afin de les accompagner et promouvoir leur état de santé et leur bien-être


Tweeter Facebook