Séminaire PSITEC Mars : La perception des conditions de vie en détention comme frein à la réinsertion sociale des ex-détenus ?

Séminaire
18 mars 2021 14:00 - 16:00
Zoom

La sanction pénale provoque un effet d’étiquetage des personnes condamnées qui affecte profondément leur identité et les réactions de l’environnement social à leur égard. La recherche suggère que ce processus d’étiquetage contribue in fine à créer des conditions favorisant la réitération des actes de délinquance du fait des importants obstacles sociétaux et communautaires à la réinsertion sociale des personnes sortant de prison (Moore et al., 2013 ; 2016 ; Rade et al., 2016). Comme l’Italie, la Hongrie ou la Roumanie avec elle, la France s’est vue condamné en janvier 2020 par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour les conditions dégradantes imposées aux détenus dans ses établissements pénitentiaires ; par ailleurs régulièrement décrits dans les médias comme des lieux de vie insalubres, surpeuplés et dangereux. Le séminaire sera l'occasion de présenter les résultats d'une recherche corrélationnelle récente menée à Rennes portant sur le rôle de la perception des conditions de vie en détention dans la stigmatisation et le rejet social des personnes sortant de prison. Il s’agissait également de pointer le rôle médiateur de la déshumanisation des personnes sortant de prison dans ce processus.


Tweeter Facebook